Mes inspirations

Je suis récemment allée à New-York pour une semaine. Il neigeait, mais j'ai silloné les musées d'art moderne qui m'ont subjuguée d'idées et de couleurs, de formes, mises en valeur dans des volumes majestueux. La ville n'est pas si grande à Manhattan, tout y est vertical.

Moma, MET, Guggenheim, et même le Whitney Museum of American Art. Cela fait tout un parcours initiatique, pour une petite Française la tête tournée vers le ciel, à scruter les pointes des immeubles centenaires dessinant des terrasses étagées à plusieurs centaines de mètres d'altitude.

L'art est également dans la rue, sur des fresques multicolores et improbables. Un bull dog grimaçant, des mains qui se tordent, une mama replette, des structures géométriques qui s'enfoncent dans les façades de rues. Ou tout simplement des pierres absentes, et qui sont pourtant bien présentes, l'artiste nous a bien eues.

Lire toute l'histoire

Dessins

Quoi de neuf

Les murs du lycée sont tristes, cela ne peut pas durer.
Nous allons casser le gris… Lâchez les BOMBES sur les murs !

Comment

Ma professeure d’anglais de seconde Madame Gunning encadrant le projet m’a invité à rejoindre son projet artistique avec les 1ère L du Lycée Lyautey

(elle connaissait mes appétences artistiques et a su que cela me ferait très plaisir !)

Le concept

L’idée est de représenter le Maroc en évitant de taper dans le cliché.

  • A Casablanca entre le bleu du ciel et de la mer nous n'avons qu'à ouvrir les yeux. Ce sont des Terres que nous partageons tous. D’où une omniprésence de cette couleur contrastant avec le sable et blanc.
  • L’esprit de tradition réside dans des travails du fer sur les côtés pour reprendre le côté artisanal et la phrase « in our history lies hope » en berbère, arabe, anglais et français montre la pluralité de la culture marocaine.
  • La passation se fait entre les générations en évolution entre la mamie en djellaba contemplant le monde à côté d’un homme en habits modernes (on a repris la coupe du tagueur !)
  • Le recyclage des bouchons de bouteille ajoute de la matière et un peu de conscience écologique.

Quand je suis arrivée le projet ne demandait qu’à être confectionné ! Le tagueur Reda Boudina nous a aidé à avoir un rendu propre.

Ce travail en commun physique avec le corps bougeant autour de l’œuvre, en plein air, sur un nouveau medium m’a définitivement fait sortir de ma zone de confort et m’a ouvert à de nouveaux horizons !
Je tiens à remercier à nouveau Madame Gunning qui a rendu ce projet possible. Merci !!

Mon expérience

Avec mon nom sur la liste des élèves participant au projet, j’avais le droit de participer au projet durant mes heures de pause le midi.
Graffer m’était un medium nouveau, c’était mon premier tag.

On m’a expliqué les bases : Il y avait 3 tailles d’embouts différents pour varier la précision. Des gants m’ont été prêté pour ne pas me tacher ainsi qu’un masque avec filtre pour ne pas annihiler les gaz de l’aérosol. J’ai participé au fond du graffe, plus particulièrement le ciel. L’illustration était dessinée sur le mur au crayon de papier nous avions ainsi des repères.

Sur un escabeau j’ai d’abord aidé à remplir le ciel d’un bleu clair avec ma bombe face au mur puis quelques heures après séchage avec un embout medium et ma bombe en diagonale j’ai créée un dégradé de haut en bas du foncé au plus clair. Ma distance et inclinaison avec le mur variant l’intensité de mon jet.

Merci pour votre visite

Que retenir de ce site ?

Ce site est sans vocation commerciale. Les illustrations m'appartiennent. Si vous les utilisez je vous sais gré de bien vouloir citer vos sources.

Bonne navigation sur la toile, au grand plaisir de vous revoir à l'occasion de votre prochain passage.